Gérôme Topka (Polyglote) : « Si je ne parlais pas d´autres langues, je ne serai pas là où je suis »


/
Par Entretien réa
Mis à jour le 2021-06-18 16:48:38

Entretien réalisé par Marie Louise Kouakou N´Dé Fabrice Gérôme TOKPA, directeur pays d´Earthworm Foundation Côte d´Ivoire est un polyglotte. Dans cet entretien, il explique les avantages de parler plusieurs langues étrangères.




Combien de langues étrangères parlez-vous ?

Si on considère le français comme une langue étrangère et ma langue maternelle comme une langue locale alors je parle trois langues. Je parle le français, l’allemand et l’anglais.

Qu’est-ce qui vous a motivé à vouloir parler toutes ces langues ?

Après avoir fini une partie de mes études en Côte d’Ivoire, j’ai tout de suite compris la nécessité de prospecter d’autres horizons en termes de communication et de vision. Ainsi le français étant une langue que j’ai apprise mais assez restrictive, je me suis évertué à apprendre d’autres langues. En plus de l’anglais que j’avais déjà appris au lycée, j’ai opté pour l’allemand. Ce choix a été motivé par un attachement à tout ce qui touche à l’environnement. Or ce pays de l’Europe est connu pour son intérêt pour l’environnement.

Vous parlez donc l’allemand par curiosité ?

C’était d’abord par curiosité et ensuite j’ai cherché à m’ouvrir à d’autres horizons parce qu’aujourd’hui ayant uniquement le français à son arc n’est pas une bonne chose. Vous êtes très limité sur le plan communicationnel. Car le français n’est malheureusement pas la langue de communication par excellence.

Quels avantages y a-t-il à parler plusieurs langues ?

La langue est un aspect de la culture. Savoir parler la langue d’autrui vous rapproche. Quand j’étais en Allemagne et que je communiquais avec les habitants, cela suscitait la curiosité. Cet avantage m’a permis de faire beaucoup d’amis.

Concrètement, qu’est-ce que ces langues étrangères vous apportent ?

Je pense qu’aujourd’hui, si je ne parlais pas d’autres langues, je ne serais pas assis là où je suis. 90% des communications que je fais avec le bureau Suisse se font en Anglais. Sans la maitrise de l’anglais, il me serait difficile d’accéder à ce poste. Autre chose, grâce à l’anglais, je peux aujourd’hui communiquer partout dans le monde.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui souhaiteraient parler plusieurs langues comme vous ?

Aujourd’hui parler plusieurs langues est un atout considérable. Je les invite à l’apprentissage d’aux moins deux langues étrangères en privilégiant surtout l’anglais qui est la langue du business par l’excellence.

Quelles sont les langues étrangères que vous pouvez conseiller ?

En 2021 et pour les années à venir, après l’anglais qui est la langue du business, au regard des grands changements qui s’opèrent au niveau mondial et la ruée des ressortissants asiatiques sur notre continent, il y a de bonnes raisons d’apprendre la langue chinoise. Les langues asiatiques peuvent être un atout.

 

Entretien réalisé par

Marie Louise Kouakou

N’Dé Fabrice

Ebouma Dibi

Simon Pierre Assamoi

 

                                                                     ::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

                                                                   Des instituts pour faciliter l’apprentissage

   En Côte d’Ivoire, l’apprentissage des langues étrangères est rendu facile avec l’avènement des instituts.  Dans la capitale économique, il en existe plusieurs. Les plus connus sont l’Institut Français, l’Institut Goethe, le Centre Culturel Américain, etc.

   L’Institut français propose des cycles de cours de français adaptés à la communauté francophone, aux apprenants internationaux et des cours d’alphabétisation. L’Institut Français fait passer des tests et examens de langue française certifiés et abrite l’Espace Campus France, dédié à la promotion des études supérieures en France.

  Le Département de langue du Goethe-Institut Côte d’Ivoire propose des cours de langue au sein et en dehors de l’Institut. Il encadre environ 1 300 professeurs d’allemand dans le pays et travaille, en étroite collaboration, avec le ministère de l’Education nationale et d’autres partenaires.

Situé dans les locaux de l'ambassade des États-Unis en Côte d'Ivoire, le Centre Culturel Américain offre la possibilité de s'inscrire en ligne pour avoir accès à la bibliothèque, suivre des cours d'anglais ou rejoindre l'English Club du Centre de documentation et d’information. C’est également un espace de présentation de la culture américaine et d'échanges entre la Côte d'Ivoire et les États-Unis, dont l'activité se concrétise par des séminaires, concerts et conférences.

Autant de possibilités qui s’offrent à toute personne désireuse d’apprendre une langue étrangère.

 

Maury DIABAGATE

 

Entretien réa Retour 39 vues

Partenaires