Une révolution et des inconvénients


/
Par Emmanuel AZIAN Oc&e
Mis à jour le 2024-01-21 21:14:01

Le transport est un secteur d´activité qui connait un essor considérable. Le transport routier ivoirien assure plus de 90% des déplacements des personnes et des biens en interne. Il constitue un levier essentiel pour plusieurs objectifs de développement durable.


 Il y apporte une forte contribution pour ce qui concerne le développement économique, l’industrie, les PME, le commerce et l’investissement. Selon la Banque mondiale, il représente 7% du Produit intérieur brut (PIB). Le gouvernement ivoirien l’a si bien compris, qu’il y a instauré de nouvelles techniques de locomotion pour assurer la mobilité des biens et des personnes.

   Dans cette veine, les applications de transport mobiles sont apparues. Les populations n’ont plus besoin de parcourir de longues distances pour avoir un moyen de transport. Il suffit juste d’avoir un téléphone et pour commander son taxi. C’est la révolution du transport par les VTC. Elle a véritablement débuté avec l’application mobile YANGO. Aujourd’hui de nouvelles compagnies telles que UBER et HEECTH ont fait leur apparition. Ces moyens de transport sont remarquables par leur facilité d’accès et par la sécurité offerte aux usagers. Mais cette révolution n’est pas sans inconvénient.

    Sans un smartphone et une bonne connexion internet, il est difficile d’obtenir le service des VTC. Parfois aussi, les prix du transport sont relativement chers, comparés à ceux proposés dans les transports classiques. Enfin, chauffeurs et usagers y sont des fois victimes du d’agressions.  

   Autant de révélations découvertes dans la réalisation de ce dossier que nous proposons à nos lecteurs.

 

Emmanuel AZIAN Oc&e Retour 315 vues

Partenaires